Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Marcel DJABIOH

Si les gabonais n'ont rien vu de tout ça, seraient-ce les nouvelles promesses qu'ils verront ?

Il faut d'abord finir ce qu'on a annoncé, avant de bober les gabonais avec des histoires à dormir debout. Où sont le mesures qui avaient été prise en novembre 2011 ? Le Conseil des Ministres tenu ce 17 novembre 2011, avait entériné les décisions de Mr J'AI DÉCIDÉ ci-après :

S’agissant de l’éducation, le Gouvernement a lancé un vaste programme de construction d’infrastructures et d’équipements scolaires et universitaires, pour l’Université Omar Bongo, l’Université des Sciences de la Santé, les grandes écoles, le Lycée National Léon Mba et le Lycée Nelson Mandela. Ceci doit être livré fin décembre 2011 au plus tard. Dans le détail, il s’agit Pour l’Université Omar Bongo :

  • de la construction de vingt (20) salles de classes, de trente (30) bureaux pour les professeurs et les administratifs, d’un amphithéâtre de 1 200 à 1 500 places et de quatre vingt seize (96) salles d’aisance (toilettes).
  • de l’installation d’un surpresseur et d’un groupe électrogène de 15O KVA.

Pour l’Ecole Normale Supérieure :

  • de la construction d’un amphithéâtre de 1 200 à 1 500 places et vingt quatre (24) salles d’aisance (toilettes) ;
  • de l’installation d’un groupe électrogène de 60 KVA et d’un surpresseur.

Pour l’Université des Sciences de la Santé :

  • de la finition et de l’augmentation de la capacité de l’amphithéâtre en cours ;
  • de la construction de vingt quatre (24) salles d’aisance (toilettes) ;
  • de l’acquisition d’un groupe électrogène de 30 KVA.

Pour le Nouvel Institut National Omar Bongo (IUT logé dans l’enceinte du lycée Technique Omar Bongo) :

  • de la construction de douze (12) salles de classes de cinquante (50) étudiants ;
  • de la création d’un nouvel accès ;
  • de la construction de salles d’aisance (toilettes) supplémentaires.

Pour l’Ecole Nationale des Instituteurs de Libreville :

  • de la construction de plus de dix (10) salles de classe ;
  • de l’installation d’un groupe électrogène de 30 KVA et d’un surpresseur.

Enfin, des salles d’aisance (toilettes), des surpresseurs et plus de 400 salles de classes supplémentaires seront édifiés dans les différents établissements scolaires du pays. La première phase de ces travaux qui sont appelés à s’étendre sur l’ensemble du territoire concerne les Lycées Idjendjet Gondjout, Nelson Mandela, Léon Mba et les deux écoles de Mont-Bouët I et II.

Le Président de la République, Chef de l’Etat, a décidé de la relance des travaux de construction du CICIBA, en vue de promouvoir la Culture Bantou et les autres cultures.

S’agissant des Nouvelles Technologies de l’Information et de Communication (NTIC)
Mr J'AI DÉCIDÉ, a décidé de mettre en place les infrastructures qui permettront à l’ensemble de l’Administration gabonaise de bénéficier des moyens de communications de base tels que l’Internet ou la téléphonie, par la fibre optique, dont les travaux d’installation sont en cours dans notre capitale.
Ce projet est conduit par l’Agence Nationale des Infrastructures Numériques et de Fréquences (ANINF).
Ainsi, la réalisation du projet « Gabon Numérique » induira la baisse des coûts d’accès à l’Internet, principalement dans les domaines de l’Administration (e-governement), de l’Education (e-education) et de la Santé (télémédecine).

Dans le domaine des Transports

Le Président de la République, Chef de l’Etat, a décidé de la restructuration de la SOGATRA par l’Agence Nationale des Grands Travaux (ANGT), dans le but de garantir une plus grande efficience dans la gestion et le fonctionnement des transports urbains.

La nouvelle entité sera bâtie autour d’un socle dans le cadre d’un partenariat Public-Privé. Elle devra permettre d’accroître l’offre des bus pour rendre attractive l’utilisation de ce mode de transport, d’où l’acquisition de cent cinquante (150) bus de soixante-quinze (75) places et cinquante deux (52) bus de trente (30) places.

Pour ce qui est des Infrastructures
Dans le cadre de la consolidation des acquis de la voie expresse et toujours dans la volonté d’apporter des solutions concrètes aux problèmes des populations, Son ExcellenceMr J'AI DÉCIDÉ, a instruit le Gouvernement pour que les travaux du tronçon Pk 0 – Pk 15 démarrent dans un délai de trois mois. Les travaux de ce tronçon seront financés sur ressources propres du budget de l’Etat.
Aussi, dans la poursuite de la stratégie de désengorgement de Libreville, le Gouvernement lancera, dans les meilleurs délais, les travaux d’aménagement de l’axe Angondje-Okala Carrière-Camp de Gaulle.

Depuis 2011, combien de mètres cubes d'eau ont coulé sous le pont ? Ça aussi c'est pour 2025 ?

Commenter cet article