Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Marcel DJABIOH

#Gabon: Frappez L'Aube, mais si le Gabon est devenu un bordel, que doit-on faire ?

Pour avoir écrit "Foutez le camp, c'est mieux", dans sa publication du 16 février 2015, le Comité National des Censures (CNC), accuse journal L’Aube d’outrage manifeste et le sanctionne par une suspension d'un mois. C'est très bien, et même très très bien. Seulement, il y a dans cette sanction, un arrière de goût de zèle très amer et l'arbitraire y figure, certainement pour plaire au petit prince devenu roi. Celui-là qui dicte ses lois à tous.

Ces messieurs et dames du CNC semble vivre hors du Gabon ! A qui imputent-ils la crise multiforme que vit le pays en ce moment ? Par la faute de qui est-ce que le pays est-il en situation de blocage ?

S'ils pouvaient avoir le courage de répondre ouvertement à ces deux questions, ils n'hésiteraient pas à citer Bongo Ondimba 2ème et sa bande.

Si le Gabon est devenu un bordel et qu'il ne marche plus, quel doit être la solution la mieux appropriée ?

A ce qu'il semble, l'hebdomadaire L'Aube a eu tort de donner son opinion en proposant tout haut, la solution à laquelle plusieurs, même au CNC pensent. "Qu'ils foutent le camp, c’est mieux"!

Pourquoi donc sanctionner et intimider L'Aube, alors que dans son petit livre vert, Albert Bernard Bongo, le père de Bongo Ondimba II, avait dit bien avant L'Aube : "Lorsqu'un bordel ne marche plus, ce n'est pas la façade qu'il faut changer, mais les putains qu'il y a dedans".

Alors nous nous joignons à Albert Bernard Bongo et à L'Aube pour dire, "Foutez tous le camp, c'est mieux" pour le Gabon !!!

Commenter cet article