Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Marcel DJABIOH

#Gabon : Le sinisme sans limite des émergents

Au moment où la disparition prématurée d'André Mba Obame plonge ses parents, ses amis, ses sympathisants, les militants de son partis et plusieurs gabonais, même dans le camps au pouvoir dans l'affliction, et que ces derniers sont meurtris par ce décès, un site proche du pouvoir, timesgabon.com, se plaît à publier des articles dont le contenu est des plus nauséabondes, faisant dans l'intox et le mensonge habituel des émergents.

En effet, sous la plume d'un certain Obame-Mussuvu Roger, il prétend qu'une réunion se serait tenue le lundi 13 avril au domicile de Monsieur Myboto à une heure que seul lui connaît, avec comme ordre du jour, le montant des cotisations des uns et des autres, pour que le rapatriement de la dépouille du Secrétaire Exécutif de l'UN et l’organisation de ses obsèques se déroulent bien. Selon lui, cette réunion aurait donné lieu à de vifs débats sur la succession du défunt. « Casimir Oyé Mba et Jean Ping ont souhaité qu’ils commencent à aborder et à réfléchir sur la succession de feu Mba Obame pour choisir ensemble un nouveau secrétaire exécutif du parti. » peut-on lire dans son tissus de mensonge mal cousu. Il affirme que Monsieur Jean Eyeghe Ndong aurait « reproché aux deux personnes suscitées de n’avoir pas de scrupule, l’heure n’étant pas à la politique mais au recueillement ».

D'après le brillant journaliste du « Times Gabon », Obame-Mussuvu Roger, qui semble avoir assisté à ladite réunion imaginaire, cette remarque n'étant pas du goût de Monsieur Jean Ping, elle aurait suscité une réaction de Pierre Amoughe Mba qu'il a entendu rétorquer: « Lorsque nous avons fait notre entrée dans l’opposition, vous nous avez fait la promesse d’intégrer au sein de l’UN Ping et moi. André est mort certes, mais je ne vois aucun problème à réfléchir sur sa succession maintenant ». Parmi les personnes présentes, le journaliste a cité le jeune Mbonvoué Ledoux, Coordonnateur des jeunes de l'Union Nationale qui pour ramener l’ordre, aurait frappé du poing sur la table pour calmer l’atmosphère.

Cet article de très mauvais goût appelle de notre part, une réaction pour démontrer à quel point les sbires du pouvoir se foutent éperdument de la douleur que ressentent tous ceux qui ont eu de l'estime et du respect pour André Mba Obame, ainsi que son coté mensonger dont l'objectif visé n'est que d'intoxiquer l'opinion.

1- Les réunions du directoire de l'Union Nationale ne se sont jamais tenues au domicile d'un de ses membres. On en veut pour preuve, celle qui a donné lieu à l'annonce officiel du décès du Secrétaire Exécutif de leur parti, le dimanche 12 avril, jour férié, en fin d'après midi à leur siège.

2- Mrs Jean Ping et Pierre Amoughé Mba n'étant pas membre de l'UN, en qualité de quoi auraient-ils pris part à une réunion de son directoire.

3- Si cette réunion pouvait être prêtée au Front de l'Opposition Pour l'Alternance comme semble vouloir le faire savoir l'auteur, c'est l'actuel Président en exercice du FOPA et non FUOPA, qui l'aurait convoquée et non Mr Myboto qui a déjà cédé le flambeau à Mr Moukagni Iwangou.

4- N'ayant pas la mauvaise éducation que témoigne le journaliste du « Times Gabon », Obame-Mussuvu Roger, le jeune Mbonvoué Ledoux, qui n'est ni un mal élevé, ni un membre du directoire de l'UN, n'aurait pu, même si cette fiction avait été une réalité, frappé du point sur la table devant ses pères.

Il n'y a eu de réunion au domicile de Mr Myboto, sis à la sablière, que dans la tête de mr Obame-Mussuvu Roger du Times-Gabon et tout son récit n'est que de la pure fiction que le plus médiocre des cinéastes n'accepterait de mettre en film.

Commenter cet article