Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Marcel DJABIOH

#Gabon : REACTION AU COMMUNIQUÉ DU MINISTRE DE LA DÉFENSE EN DATE DU 05 MAI 2015

Dans un communiqué frisant le ridicule, le ministre gabonais de la défense a déclaré :

« Au cours de cet enterrement, il a été constaté que, le cercueil de notre compatriote André MBA OBAME a été porté en terre recouvert du drapeau national.

Le Ministère de la Défense rappelle que, quel que soit son statut, aucun citoyen ne saurait être porté en terre avec le drapeau national. »

Et missié le ministre d'ajouter :

« A titre d'exemple, les défunts Présidents Léon MBA et Omar BONGO ONDIMBA pourtant décédés en fonction n'ont pas été inhumés avec le drapeau national.

En conséquence, le Ministère de la Défense Nationale, protecteur des attributs de la République condamne avec fermeté le non-respect par des compatriotes du premier symbole de notre souveraineté nationale. ». Puis missié fond dans un propos que certains qualifieraient de menace voilée. « Eu égard à ce qui précède, le Ministère de la Défense Nationale prend à témoin l'opinion nationale et internationale sur le manque de civisme de ces citoyens ayant posé délibérément un acte aussi grave ».

Ce communiqué fait appel à quelques observations et exige que certaines choses soient claires pour tous.

#Gabon : REACTION AU COMMUNIQUÉ DU MINISTRE DE LA DÉFENSE EN DATE DU 05 MAI 2015

1- En faisant du fait que le cercueil du citoyen gabonais, André MBA OBAME, ait été porté en terre recouvert du drapeau national, une affaire d'état, le ministère de la défense se ridiculise et avec lui tout l'exécutif gabonais, car cela a été vu sous d'autres cieux, dans des pays nettement plus évolués en matière de civisme que le Gabon qui a enlevé l'instruction civique des programmes scolaires depuis 1969. Par conséquent, s'il peut distraire l'opinion nationale qu'il prend pour abrutis, il ne saurait en être de même pour l'opinion internationale qui, prise à témoin comme il l'a fait, se fendrait la poire à n'en plus pouvoir, à l'exemple d'un Canadien, un Israélien, un Palestinien ou même au Burkinabé et autres, tellement c'est rigolo.

#Gabon : REACTION AU COMMUNIQUÉ DU MINISTRE DE LA DÉFENSE EN DATE DU 05 MAI 2015

2- En prenant comme exemple comparatif, les défunts Présidents Léon MBA et Omar BONGO ONDIMBA décédés en fonction et inhumé sans le drapeau nationale, il semble que missié le ministre serait en train de reconnaître implicitement et à titre posthume, que Monsieur André Mba Obame aurait été réellement le président élu du Gabon en août 2009, mais à qu'il aurait été empêché de prendre officiellement sa fonction et de l'exercer !

3- En s'attribuant le statut de protecteur des attributs de la République, missié le ministre de la défense nationale aurait semble-t-il oublié que, le décret fixant les attributions et l'organisation de son ministère limite celle-ci à la « conception et l'application de la politique du gouvernement en matière de Défense et de Sécurité publique », et qu'aucun texte ne lui attribue la protection des attributs de la République.

4- Avant de perdre du temps dans la rédaction d'un communiqué vide de sens, missié le ministre aurait certainement mieux fait de relire la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen du 26 Août 1789 figurant dans le bloc constitutionnel. Cela lui aurait permis d'éviter de passer le Rubicon, car les articles 4 et 5 de ce texte qui figure dans notre constitution dispose que :

Article 4 :

« La Liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui. Ainsi, l' exercice des Droits Naturels de chaque Homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes Droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi. »

Article 5 :

« La Loi n’a le droit de défendre que les actions nuisibles à la société. Tout ce qui n’est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu’elle n’ordonne pas ».

Le vrai amour pour la Patrie, le civisme ne se résume pas à l'instauration d'une journée de suçage du drapeau par les gouvernants, mais consiste avant tout pour eux, à bien géré ce patrimoine commun et respecter la constitution et la volonté du peuple souverain, dont les membres ne doivent pas être pris pour des cibles de tir ou des lapins.

A moins d'avoir derrière la tête, l'idée d'envoyer le génie militaire, armé jusqu'aux dents profaner la tombe d'André Mba Obame, ce qui serait véritablement grave, à quoi aura-t-il servi de se couvrir d'autant de ridicule ? A l'heure de l'ouverture de nos frontière aux autres états membres de la CEMAC, le ministère de la défense nationale, au lieu de distraire les gens avec des enfantillages, ne ferait-il pas mieux d'expliquer aux gabonais comment il entend assurer leur sécurité et celle du territoire face au grand banditisme, aux crimes de tous genres et au terrorisme ?

Mais qu'est-ce que c'est que cette haine envers un homme, jusqu'à après sa mort et son enterrement ?

Commenter cet article