Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Marcel DJABIOH

Comment des hommes et des femmes normalement constitués peuvent-ils se mettre à table devant un plat aussi peu commun que celui d'organe humains et manger avec appétit, en buvant du vin mélangé au sang humain ?

Comment après un tel repas, on peut prendre un digestif en se curant les dents devant la télé, entouré de sa famille puis, sortir de sa maison abord d'une grosse voiture et parcourir fièrement la ville, saluer des personnes que l'on connait, et même celles dont on vient de manger le sexe du fils et bu le sang de la soeur ?

Comment le soir dans son lit on peut dormir d'un bon sommeil avec dans le ventre, la chair d'un être humain, avec à l'idée, qu'on deviendra bientôt un grand quelqu'un parce qu'on aura manger un sexe, une langue, un coeur, des oreilles ou une brochettes de clitoris ? Comment est-ce possible pour un Homme équilibré ?

Et dans tout ça, comment s'appelle le courageux cuisinier qui réalise un tel plat et le dispose avec le plus grand art, sur la table de la salle à manger privée ?

Nos organes peuvent se retrouver dans une assiette comme c'est le cas ici, si nous ne prenons pas tout notre courage contre tout, pour détruire systématiquement ce fléau grandissant au Gabon. Toute cette chaine doit être brisée au plus vite.

GABON : Crimes rituels, un plat peu commun sur la table
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article