Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Marcel DJABIOH

GABON : Le délégué national de l'ujpdg crache la vérité à ses ainés cash et montre la voie de l'émergence

D'ici là qu'on le traite d'opposant, cela ne saurait tarder car au pdg, dénoncer la pauvreté, la misère, les conditions de survie des gabonais et les crimes de tous ordres est une trahison, une tentative de déstabilisation du régime et des institutions de la République ou une espèce d'intelligence avec l'ennemi. Le jeune camarade en voudrait-il à ses ainées du parti ?

En effet, après un tour effectué au quartier "Atong-Abè" dans le deuxième arrondissement de Libreville, le tout nouveau délégué national de l'ujpdg s'est dit "plus que jamais révolté par les images effroyables, que lui a servi ce quartier. Partagé entre le Choc et l'indignation lorsqu'il a appris pour ne l'avoir jamais su, que dans cette partie du deuxième arrondissement de Libreville, 75% de jeunes entre 9 et 25 ans sont en déperdition scolaire, pour la plupart issue de familles vivant dans une misère indescriptible. Pauvre Vivien Péa qui ne sait pas que c'est une situation généralisée et croyait que Libreville ressemblait déjà à Doubaï, malgré ce qu'il voyait ses compatriotes publier sur les pages des réseaux sociaux. Il ne sait certainement pas, nous dira-t-il demain, que leur gouvernement n'a construit aucune nouvelle école, aucun nouveau lycée, aucun centre de formation professionnelle depuis 2009 et que la rentrée des classes approche à grands pas ! (sic)

A la vue des ordures qui flirtent au quotidien, de jour comme de nuit avec les habitations de ses compatriotes, le jeune parisien s'est interloqué sinon interrogé sur la question de savoir si il existait désormais deux catégories de gabonais, "les uns" et "les autres. A ce qu'il semble, ça aussi, il ne le savait pas. (sic). Il ne sait même pas qu'il y a deux Gabons, Celui de ceux qui avancent en émergeant, et celui de ceux à qui ils demandent de les laisser avancer dans leur émergence. Monvieeeeeeeen !!!

GABON : Le délégué national de l'ujpdg crache la vérité à ses ainés cash et montre la voie de l'émergenceGABON : Le délégué national de l'ujpdg crache la vérité à ses ainés cash et montre la voie de l'émergence

Et le DN de l'ujpdg a juré de montrer les images qu'il a vite fait de publier sur sa page facebook au distingué camarade qui, lors de ses propres passages dans les mapanes de LBV, ne les avait certainement pas bien vu, encore moins son épouse. Il a même tracé une croix par terre avec son indexe et léché la terre qui en est restée pour démontrer à tous qu'il le fera, car plus que jamais il est Révolté ! (sic). Les anciens ont menti à Omar Bongo, et émergents mentent aussi à Ali Bongo, même quand sourire aux lèvres, ce dernier lui-même lors de ses descentes dans ces mapanes a bien vu cette misère, les " Dis tsè je tombe ", et l'insalubrité dans laquelle vivent ses compatriotes, ils lui disent toujours qu'il a mal vu.

GABON : Le délégué national de l'ujpdg crache la vérité à ses ainés cash et montre la voie de l'émergence
GABON : Le délégué national de l'ujpdg crache la vérité à ses ainés cash et montre la voie de l'émergence

Viviens est donc décidé à tout montrer au distingué camarade. Il se demande comment depuis 46 ans, les maires, les députés, les sénateurs et les ministres pégégistes n'ont-il jamais vu tous ça, pour n'en avoir parlé ni au Kalif général, ni au Raïs ? Pire encore ! depuis que Libreville existe, en dehors de Paul Mba Abessole qui ne fit qu'un Mandat à la tête du conseil municipal de la commune de Libreville, ce poste a toujours été occupé par des pédégistes. Alors le petit a décidé de montrer à ses ainés trompeurs et flatteurs qu'il est révolté par leur incompétence notoires et leur mépris vis à vis des compatriotes, ce contentant d'améliorer leur bien-être, au détriment du quotidien des gabonais. (sic) !

En publiant ces images de la misère des gabonais, le DN de l'ujpdg ne ternit-il pas l'image de son pays, ne nuit-il pas à son président et au gouvernement de la République ? Certainement pas, puisqu'il n'est pas opposant. d'ailleurs, il a fait mieux que ses ainés. Plutôt que d'aller plaider la cause des populations du quartier "Lac bleu" auprès de son cousin ministre des TP et des infrastructures, ou du ministre patron du génie militaire, afin qu'une passerelle plus durable soit construite pour ces mapanards, il a choisi de montrer aux ainées qu'il sait suivre leurs pas. L'ingénieur des ponts et chaussées à trouvé que bois eau font bon ménage. Alors une bonne passerelle en bois, quoi de plus adapté à un environnement où les inondations n'attendent pas les grandes pluies ?

GABON : Le délégué national de l'ujpdg crache la vérité à ses ainés cash et montre la voie de l'émergence

Les ainées ne savent pas qu'une passerelle en bois est plus durable que leur toboggans routiers appelés pompeusement échangeur. Et le tout jeune camarade de l'ujpdg de montrer l'exemple à suivre. Si son cousin Ali Bongo n'en fait pas un ministre des TP dans son prochain gouvernement, il aura vraiment raté son casting ! Dans tous les cas, pourquoi ne commencerait-il pas par le nommer maire de Libreville ?

Toutefois, un conseil gratuit pour le jeune téméraire serait ce proverbe Mbédé qui dit : "Ontuñu osaghi kula, anwo ô ngohandjila, mpèlè bagha èsisa ndè". " Le roseau voulu grandir le bout de la tige sur la piste, la lame du couteau lui fit sentir sa douleur ".

Entend, celui qui a des oreilles pour entendre

Commenter cet article