Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Marcel DJABIOH

Quand un conseiller du chef de l'état gabonais Ali Bongo ne sait pas faire la différence entre un homicide involontaire, et un homicide volontaire, n'y a-t-il pas danger ? Mr Michel Ogandaga prend les deux homicides pour la même chose et considère que se faire décapiter par des assassins qui vous découpent les organes génitaux pour servir à un rituel fétichiste est un banal fait divers. L'on ne peut douter que c'est pareille chose qu'il souffle aux oreilles de Mr Ali Bongo comme conseil !!!

Commenter cet article