Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Marcel DJABIOH

Les gabonais attendent toujours l'aéroport international d'Andem et la base SOGATRA de Bikélé oh !

Lors du conseil des ministres du 17 juin 2010, Sur présentation du Ministre, le Conseil avait adopté quatre (4) projets de décret portant Déclaration d’Utilité Publique, et ce, conformément aux dispositions de la loi n° 6/61 du 10 Mai 1961, des zones ci-après citées :

  • - A « BIKELE – RAIL », une parcelle de 835 hectares en vue de réaliser les études d’aménagement d’une base pour la Société Gabonaise de Transport, en abrégé « SOGATRA » ; (Depuis cette date, la base SOGATRA est toujours au même endroit.)
  • - A « ANDEM » sur la route nationale 1 couvrant une superficie de 1500 hectares, en vue de la construction du nouvel aéroport international ;

Le communiqué final du conseil des ministres du Jeudi 11 Août 2011 indiquait que le Ministre des transports avait présenté au Conseil qui l’avait adopté, un projet de décret portant création et organisation de la Société de Gestion du projet du Nouvel Aéroport de Libreville, dénommée « Aéroport du Gabon » ADG, il dispose que l’ADG placée sous la tutelle technique du Ministre chargé des Transports, est une société anonyme à participation financière, dotée de la personnalité juridique et jouissant de l’autonomie administrative et de gestion financière.

L’ADG comprend :

• un Conseil d’Administration ;

• une Direction Générale.

Y a-t-il un gabonais émergent qui connait les noms du PCA et du DG de cette société, ainsi que l'emplacement de son siège ?

Selon un texte, selon pris en Conseil des Ministres, la Redevance de Développement des Infrastructures Aéroportuaires (RDIA) devait être prélevée sur les passagers voyageant dans des aéronefs exploités à des fins commerciales au départ des vols internationaux au Gabon.

Cette redevance est incluse dans le prix du billet d’avion, quelles que soient les conditions tarifaires accordées par le transporteur aérien, le fret international aérien, à l’exploitation et à l’enlèvement au Gabon. Le taux de la RDIA est fixé par la loi des finances et est collecté depuis le 1er Septembre 2013 jusqu’au remboursement complet par la Société de gestion du projet du nouvel aéroport de Libreville, de l’ensemble de la dette financière contractée dans le cadre du financement de la construction et du développement du nouvel aéroport de Libreville.

La décision de déplacer l’aéroport de Libreville pour Andem petite bourgade à 60 km de la capitale sur la route nationale n°1, aurait, parait-il permis le développement de ce petit village avec la création de plus de 300 emplois. kiakiakiakiakiakia !

La fin des travaux et l'exploitation de l’aéroport d’Adème avaient été fixées pour 2016. Quand on sait en combien de temps se construit un aéroport international digne de ce nom, ne peut-on pas se poser la question de savoir si cette engagement sera encore tenu dans les délais prévus ?!

Quant à la base SOGATRA, c’est le silence radio. Les gabonais attendent toujours de voir tous ces projets du septennat de Mr J'AI DÉCIDÉ sortir de terre.

Commenter cet article