Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Marcel DJABIOH

Ali9 et son gouvernement appellent les banquiers locaux au secours

Les agents des régies financières ayant décidé de poursuivre leur mouvement de grève, Ali9 et son gouvernement mesurent finalement mais un peu tard, les conséquence de la charrue qu'ils se sont permis de placer avant les bœufs, et ont tenté, comme la cigale devant la fourmi, de solliciter le secours des banques locales.

En décidant sans préavis, de suspendre le payement du fonds commun régis financières, productrices de ressources servant à constituer le budget de l'état, les plus grands cerveaux de la République n'avaient pas pensé aux conséquences d'une telle mesure, aussi bien pour le budget de l'état, que pour les agents concernés, opérateurs économiques et les populations dont la plus importante voie d'entrée des marchandises restent les ports de Libreville et de Port-Gentil.

En effet, plusieurs agents des régis financières sont en difficulté face aux engagements pris sur la base de ce fonds commun. Loyers, scolarité des enfants qui pour certains, étudient sans bourse à l'extérieur du pays, assurances et crédits bancaires ect. d'où leur mouvement d'humeur.

Pour faire baisser la pression, Ali9 "Mr J'AI DÉCIDÉ", aurait instruit ces ministres de tout faire pour qu'une solution soit trouvée dans les délais les plus brefs. Aussi, selon des sources proches des ministères de l'économie, et du budget, une réunion regroupant les ministres de ces départements, les Directeurs Généraux des régies financières, les banquiers locaux et les syndicats les moins rigides, s'est-elle tenue, le mercredi 26 février 2014 au ministère de l'économie. Objectif, négocier la libération des salaires des agents des régis financières et autres, bloqués pour cause de crédits. Selon les même sources, les banquiers à qui l'état doit déjà le prêt ayant servi à payer une partie des rappels dus aux agents publics, auraient fait savoir aux ministres, non sans avoir attiré l'attention du Gouvernement sur les graves incidences économiques que pourrait entrainer la suspension du fonds commun si celle-ci perdurait, que le rééchelonnement des crédits pouvait mettre en mal l’équilibre bancaire, par conséquent, ils ne peuvent accéder à une telle demande, et leur auraient opposé un fin de non recevoir. (La fourmi n'est plus prêteuse. Qui vous a dit de mettre la charrue avant les bœufs ?)

Si les caisses du trésor se portent bien, comme l'a signifié le ministre de l'économie, pourquoi ne pas payer le montant de ces crédits plutôt que de solliciter leur rééchelonnement ? Toujours est il que, cette réunion n'ayant même pas accouché d'un moustique, les Contractuels de la Douane, ont du mal à s'en sortir, leurs salaires étant payés à partir du compte fonds commun.

Il faut signaler que la grève commencée le 17 février 2014, à déjà occasionné pour le port d'Owendo qui à lui tout seul, produit 80% des recettes douanières, un manque à gagné d'un peu plus de 15 Milliards de FCFA en 10 jours ouvrables ; le service minimum ne concernant que la sortie des vivres frais et des médicaments. Les principaux liquidateurs des recettes de l'état, étant l'administration des douanes et celle des impôts, dans quel situation seraient les caisses du recouvreur qu'est le trésor public ?

Sur instruction expresses d'Ali9 "Mr J'AI DÉCIDÉ", une seconde réunion de crise à eu lieu dans la matinée du samedi 1er mars au Ministère du budget avec pour objet, réfléchir sur les modalités pratiques à mettre en place pour l'élaboration d'une nouvelle grille de répartition des fonds communs et des primes. Ali9 aurait exigé de ses ministres, que ce travail soit fait à la quatrième vitesse et lui soit présenté au plus tard, avant la tenue du prochain conseil des ministres de cette semaine, afin que les agents soient payés et que la pression tombe.

Réussira-t-il cette course contre la montre, quand on sait que pour rendre légale cette grille, une modification de la loi1/2005 portant statut de la fonction publique risquera de s'imposer ? Certainement que le gouvernement décidera si ce n'ai Ali9 "Mr J'AI DÉCIDÉ" lui-même, de se passer de la légalité que ses ministre auront vanté à la télépdg.

Commenter cet article